Yabon bitcoins

jeudi 26 juin 2014

Rythmes scolaires à Moirans 2/2

Quoi de neuf ?
Je crois que l'ensemble des parents ont aujourd'hui reçu une documentation communale, qui tente l'impossible ; à savoir, expliquer l'inextricable organisation des rythmes scolaires à Moirans l'année prochaine, et inciter les parents à inscrire leur progéniture aux TAP (temps d'activités payantes ?).

Faisons le points :
- rien de changé pour le samedi qui reste un jour sans activité scolaire ou péri-scolaire.
- école tous les matins, y compris le mercredi, de 8h30 à 11h30,
- école tous les après-midi, sauf le mercredi, de 14h00 à 16h15,
- L'amplitude de la journée scolaire hors mercredi reste classique à 15mns près de 8h30 à 16h15
- toute la différence, c'est l'élargissement de la pause "méridienne" de 30 mns (11h30-14h00),
- quasi obligation d'inscription x/jours/semaine sur une période de 6 à 7 semaines

Donc une confirmation de la prise d'otage que j'avais mentionné dans mon premier billet mais avec une précision sur l'impact financier : en sus de la cantine et de l'utilisation de Tom Pouce en "garderie" le midi et en fin de journée, si on laisse nos gosses le midi cela nous coûtera dans les 28€/enfant/6|7semaines.

Prise d'otage et racket ont toujours fait bon ménage, mais le plus couillon dans l'affaire, c'est qu'on voudrait nous soutenir mordicus que c'est pour le bien des enfants !

Pourquoi ne pas appeler un chat ... un chat ?
Cette mise en pratique galvaudée de la réforme initiée par l'Etat (qui nous veut du bien, forcément), n'a qu'une seule utilité : pérenniser l'activité de Tom Pouce. Cette antenne des Francas, concessionnaire du service de garde péri-scolaire de la commune, fait un travail excellent depuis des années, là dessus je pense qu'il y a unanimité. Mais il est indéniable que le planning hebdomadaire des enfants lui a été taillé sur mesure. 
L'idée générale de la réforme était inspirée de la plupart des pays de l'OCDE : travailler le mercredi matin, laisser du temps en seconde partie d'après-midi pour d'autres activités. Certains vous diront que ce planning simplifié aurait été mauvais pour Moirans : une très forte partie de la population locale, aurait tout simplement récupéré ses enfants plus tôt et aurait ignoré les sirènes des TAP. Cette liberté individuelle est intolérable pour Tom Pouce .... tandis que sur la pause méridienne ... on ne laisse guère d'alternative aux masses laborieuses.

Comment en est-on arrivé là ?
La faute à qui donc ? Aux équipes communales (d'avant et d'après les élections) ? Aux parents ou à l'association (FCPE) qui les représentent ? Assumons chacun notre part de responsabilité devant notre passivité collective : la commune (les 2 équipes) n'a pas fait preuve d'un débordement de communication. L'ancienne équipe faisait reporter l'illusion de concertation vers la future équipe, laquelle une fois en place s'est empressée de confirmer que la messe était dite. La FCPE a peu protesté, alors qu'elle avait organisé il y a quelques mois une consultation des parents; une confirmation que l'élargissement de la pause méridienne aux TAP n'était pas le choix de ceux qu'elle représente. Les parents eux-même, nous,vous, ils ...n'ont pas réagit. Donc, n'organisons pas de procès, nous condamnerions ensembles les accusés et la partie civile.

Et que faire à présent ?
A court-terme, ne rêvons pas : nous ne pouvons rien faire. L'année scolaire 2014/15 est entérinée. Laissons donc sa chance à la version moirantine de la réforme, mais exigeons sans délai les engagements suivants :

- Une évaluation des impacts sur les enfants des nouveaux rythmes doit être menée dès janvier/février avec résultats en mars/avril, par une commission multi-partite composée à parts égales de représentants de la commune, de représentants de parents d'élèves syndiqués ou non, d'enseignants des écoles publiques et privée. Pas de représentants des Francas : ils ne sont pas compétents sur ce dossier et il y aurait conflit d'intérêts.
- une consultation générale des parents avec résultats publiés, les questions devront être rédigées par la commission. Celles ci devront être suffisamment pertinentes pour guider la commune sur une éventuelle réforme de la réforme pour l'année 2015/16. Idéalement, cette consultation référendaire devrait avoir lieu avant les vacances d'hiver, pour laisser à la commune le temps de revoir la copie.

Concrètement, je vous invite à soutenir et commenter publiquement ce billet. Si je sens que cette idée d'action que j'estime raisonnable peut remporter une forte adhésion, je suis tout prêt à la défendre avec vous auprès de la commune.