Yabon bitcoins

lundi 14 novembre 2011

Brain storming anti-dette

Il faut aider le soldat Sarkoziev !
Pétri de culture socialiste, notre président du soviet suprême frankistanais ne sait pas comment gérer cette crise autrement qu'avec les vieilles recettes de ses prédécesseurs : augmenter les impôts, multiplier les taxes, réglementer, régenter, réguler, contrôler, interdire, subventionner l'inefficace, ...
Je vous invite à donner des vrais idées anti-déficit, les seules valables lorsqu'on vit déjà dans un enfer fiscal : dépenser moins.
Soyons imaginatifs, proposons des solutions de bon sens. Ce bon sens que nos élus ont perdu depuis tant de décennies. Abandonnons toutes références au clientélisme et à la pensée unique marxisante, par exemple on ne lutte pas contre le chômage avec des Maisons de l'emploi !
Je me contenterai de proposer trois mesures simples. J'invite les lecteurs à donner eux aussi quelques recettes d'économies budgétaires


  1. Diminuer drastiquement le budget de la défense. On ne mange pas des canons.
  2. Ne plus embaucher de fonctionnaires aussi longtemps que nous aurons des déficits. Les administrations qui ont tout de même des besoins devront faire leur marché dans les bataillons pléthoriques existants. Les critères d'embauche doivent prendre en compte les lois de l'offre et de la demande : un prof de ZEP sera forcément mieux payé que dans un lycée de centre ville. Abrogation du statut spécial de fonctionnaire. Si de nouvelles embauches se font malgré ce que je viens de proposer, cela ne pourra être que sous contrat de travail de droit privé.
  3. Diminution du nombre de parlementaires. Une division par deux des députés et sénateurs est envisageable sans mettre en péril la démocratie. Interdiction du cumul de mandat, et interdiction de se représenter à un même mandat deux fois de suite. Limitation des indemnités de mandat à deux fois le salaire minimum. 
De temps en temps, je mettrai d'autres propositions en commentaires. Le sujet est infini !